Willkommen, Gast
Benutzername: Passwort: Angemeldet bleiben:
  • Seite:
  • 1

THEMA:

Chronologie des Endes des Königreichs Israel (auf französisch) 27 Dez 2021 18:08 #1

Chronologie de la fin du Royaume d’Israël

Emmet Sweeney dans sa série « Ages in alignment » volume 4 « The Ramessides, Medes and Persians » fait la proposition, validée par l’archéologie, que les dynasties néo-assyrienne et néo-babylonienne entre 745 et 535 environ se superposent à la dynastie perse achéménide entre 535 et 330.
Les sources arabes du 10ème siècle continuent de mentionner des cultes à Sin, Tammouz et d’autres dieux. Sweeney glisse sur sa remarque et n’en tire pas de conclusion. On se retrouve donc avec une datation traditionnelle à partir de l’Empire perse achéménide en 535 av JC environ.
Sweeney a validé en grande partie les travaux de Gunnar Heinsohn qui a exposé l’inexistence d’un niveau sumérien en archéologie. Les archéologues ont attribué des sites au Mitanni ou aux Hittites, des pays que les historiens grecs ne connaissent pas. D’un autre côté, les historiens grecs mentionnent des civilisations que l’archéologie ne retrouve pas, comme les Mèdes ou les Lydiens. Pour ne vexer personne, les dynasties des archéologues ont été placées dans la fresque historique avant les rois connus des historiens grecs. Il aurait fallu selon Heinsohn les superposer : l’Assyrie des Grecs est l’ancien Empire d’Akkad, les Mèdes correspondent au Mitanni et aux Moyen-Assyriens et les Lydiens aux Hittites.
Les sites moyens-assyriens au nord de la Mésopotamie et mittaniens plus à l’ouest sont situés dans des territoires conquis par les Mèdes. Les territoires originels des Mèdes seraient situés plus à l’est, dans l’actuel Iran et en Afghanistan. Il semble cependant qu’on manque également de traces archéologiques dans ces lieux.
Sweeney montre aussi que les Néo-Hittites en archéologie sont identiques à l’Empire hittite, plus ancien. A Malatya, présenté comme le plus grand centre hittite dans les textes, le niveau néo-hittite, trouvé sous les ruines assyriennes, est dans le style impérial, sans aucune influence assyrienne.
De même les chroniques perses font référence à un roi sous un nom que les chroniques néo-assyriennes ou néo-babyloniennes présentent sous un autre nom. Les auteurs grecs ou la Bible vont mélanger les deux appellations, créant de fausses ruptures dynastiques. Ainsi les rois perses achéménides ont des alter ego néo-Assyriens et néo-Babyloniens. Sweeney ne valide pas de doublons après le dernier perse Darius III et laisse donc Alexandre et la dynastie macédonienne en dehors des recouvrements possibles. C’est un tort comme nous le verrons.
Voici le tableau proposé par Sweeney :

   

Sweeney veut remonter un peu plus. Il affirme que Cyrus se faisait appeler Tukulti-Ninurta, qui est le nom de deux rois médio-assyriens importants et plus anciens. Un Tukulti-Ninurta a détruit l’empire hittite et déporté 28 800 de ses habitants. Les archives hittites montrent Tukulti-Ninurta écrivant à Tudkaliash IV, dernier roi hittite. Tudkaliash IV serait le Lydien Crésus. Mais Tukulti-Ninurta s’est aussi emparé de la Babylonie en mettant un terme à la dynastie kassite. Un rebelle de Babylone nommé Merodak-Baladan I va ensuite s’opposer à lui. Ce Tukulti-Ninurta prend la main de Bel, devenant alors roi de Babylone. Sweeney pense que Cyrus a ensuite changé son nom pour Tiglath-Phalasar. Cyrus a aussi vaincu les Lydiens, les Mèdes et les Babyloniens. Ainsi l’Iran, la Mésopotamie, l’Anatolie et les territoires intermédiaires lui appartiennent. Tukulti-Ninurta aurait également combattu un peuple appelée les Mosques. Sweeney ne fait pas le lien mais Cyrus est mort en combattant les Massagètes.Il est possible qu’il s’agisse des Moscovites. Ce peuple est traditionnellement placé au nord de la mer Noire, mais aura conquis les terres au nord.



Weiterlesen 
theognose.wordpress.com/
Das einzige Kriterium der Zugehörigkeit eines Forschers / einer Forscherin zu Chronologiekritik
ist eine Leugnung der Wahrheit der traditionellen Geschichte und Chronologie.
Anhänge:

Bitte Anmelden oder Registrieren um der Konversation beizutreten.

Letzte Änderung: von admin.

Chronologie des Endes des Königreichs Israel (auf französisch) 03 Jan 2022 02:00 #2

Der Name Emmet Sweeney war mir bisher unbekannt. Wenn ich das richtig verstanden habe, geht seine Chronologiekritik nicht allzu weit über das hinaus, was es bisher schon gibt (also z.B. Heinsohn oder einige Ägyptologen). Aber immerhin mal wieder ein neuer Name!

Er hat sogar einen kurzen Wikipedia-Eintrag, und sogar auf Deutsch - und nur auf Deutsch, was ziemlich seltsam ist, da seine Bücher schließlich auf Englisch erschienen sind und er wohl auch kein Deutscher zu sein scheint:
de.wikipedia.org/wiki/Emmet_Sweeney

"Emmet Sweeney (* 18. Oktober 1955) ist Historiker, Ägyptologe und Chronologiekritiker. Er studierte Ägyptologie an der University of Ulster und arbeitet seit 2007 an der West Universität im rumänischen Timișoara.

In seinen 20-jährigen Forschungen beschäftigte er sich unter anderem mit der Chronologie des Alten Ägypten. In seinen Werken tritt er für eine radikale Kürzung der Ägyptischen Chronologie ein und gründet seine Forschung auf Parallelen von biblischen Berichten des Alten Testament und ägyptischen Quellen. Seine Theorien basieren auf den Katastrophismus-Theorien von Immanuel Velikovsky."


Da steht nicht, ob er einen Abschluss hat, und als was er an der rumänischen Uni arbeitet. (?)

In der Wikipedia-Diskussion geht es, wie üblich bei solchen Themen, hoch her:
"Sehe ich das richtig, dass hier Sweeny Velikovsky korrigiert? :)
Im Grunde ja, allerdings sehr abenteuerlich, er geht noch weiter als Velikovsky ;-)"


de.wikipedia.org/wiki/Diskussion:Emmet_Sweeney

Bitte Anmelden oder Registrieren um der Konversation beizutreten.

  • Seite:
  • 1
Powered by Kunena Forum